• Home
  • Tout
  • 3 façons d’optimiser l’expérience utilisateur sur votre site web

3 façons d’optimiser l’expérience utilisateur sur votre site web

« Comment puis-je contacter cette entreprise ? Depuis combien de temps j’attends que cette page se charge ? Comment est-ce que je peux revenir en arrière ? » Nous avons tous déjà été confrontés à ce type de situations : perdre du temps sur un site que l’on ne comprend pas ou encore subir la mise à jour d’une application qui change toutes nos habitudes !Alors comment développer une interface facile d’utilisation et fonctionnelle ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article. 

Le terme User eXperience (UX) a été défini dans les années 90 par Donald Norman, professeur en sciences cognitives à l’université de Californie. Selon lui :

« L’UX correspond aux réponses et aux perceptions d’une personne qui résultent de l’usage ou de l’anticipation de l’usage d’un produit, service ou d’un système».

Beaucoup d’actions que nous réalisons sont considérées comme une expérience utilisateur : le restaurant où nous tu as mangé la semaine dernière, le bus que tu as pris ce matin ou encore le dernier achat que tu as réalisé, mais aujourd’hui nous allons principalement nous intéresser à l’expérience utilisateur digitale.
Comme vous avez surement pu l’expérimenter, créer un site internet simple d’utilisation, ergonomique et intuitif demande une réelle réflexion autant sur le design que sur la compréhension des besoins utilisateur.

Comprendre les besoins de l’utilisateur

Pour mieux comprendre les attentes de l’utilisateur on peut s’appuyer sur la méthodologie du design thinking

Entrer en empathie


La première question à se poser lorsque l’on crée une interface web est« qu’est-ce que ferait l’utilisateur à ma place ? ».L’erreur la plus courante est de développer son site de manière totalement subjective. Il faut garder en tête que l’intégralité du produit est conçue pour l’utilisateur et que nous ne serons pas l’utilisateur final de la solution que l’on crée.
Pour définir le besoin utilisateur, il est important de comprendre ses motivations profondes, son ressenti et d’entrer en empathie avec lui. L’objectif est de se mettre à la place de l’utilisateur sans subir mais en comprenant les besoins profonds de ce dernier. Autrement dit, il faut se détacher de cet apprentissage « j’écoute, je réponds »Tout est une question de posture, il faut être compatissant. Durant cette étape, on identifie les attentes de l'utilisateur. La première question à se poser lorsque l’on crée une interface web est « qu’est-ce que ferait l’utilisateur à ma place ? ». L’erreur la plus courante est de développer son site de manière totalement subjective. Il faut garder en tête que l’intégralité du produit est conçue pour l’utilisateur et que nous ne serons pas l’utilisateur final de la solution que l’on crée. Pour définir le besoin utilisateur, il est important de comprendre ses motivations profondes, son ressenti et d’entrer en empathie avec lui. L’objectif est de se mettre à la place de l’utilisateur sans subir mais en comprenant les besoins profonds de ce dernier. Autrement dit, il faut se détacher de cet apprentissage « j’écoute, je réponds » pour se tourner vers un nouvel apprentissage « j’écoute, je comprends ». Tout est une question de posture, il faut être compatissant. Durant cette étape, on identifie les attentes de l’utilisateur, the les potentiels problèmes qu’il pourrait rencontrer ainsi que les différents parcours qu’il serait amené à réaliser sur notre interface.

Définir


Cette étape de cadrage consiste à repérer et identifier le problème. Le but est de répondre à un besoin et de définir en équipe quelle est votre problématique, votre contexte et votre périmètre. Vous allez donc être amenés à étudier les différents axes et perspectives qui s’offrent à vous.

Imaginer


C’est le moment de réfléchir, créer et concevoir… Votre cerveau entre en ébullition, vous devez sortir de vos préjugés et imaginer par quels moyens vous pouvez répondre à votre problématique.L’objectif va être de générer le plus d’idées possible puis de sélectionner la plus engageante.

Prototyper

Réaliser des croquis, écrans, prototypes de l’interface que vous voulez développer va vous permettre d’obtenir une vision globale de votre solution et du parcours utilisateur. Le prototypage est un bon moyen de valider les choix effectués lors de la phase de conception et de trouver le plus tôt possible les erreurs. Il existe ainsi de nombreuses applications et logiciels pour vous aider à réaliser ces prototypes.

Tester

« 5 utilisateurs suffisent à détecter 80% des problèmes » Jacob Nielsen

On ne le répétera jamais assez, il est essentiel de tester et retester le produit, c’est un passage obligatoire avant de lancer votre interface sur le marché. Quand on s’implique à fond dans la conception d’un produit on peut parfois perdre en objectivité c’est pourquoi le test utilisateur permet de vérifier la perception, l’utilisabilité et l’expérience globale d’un utilisateur. Cette phase de test s’inscrit dans une démarche d’itération dans la conception et l’amélioration continue du produit. On peut faire des tests utilisateurs sur des wireframe, une maquette, un prototype fonctionnel, un produit en production
L’interface doit être le moyen de faire passer un message. Si durant le test les utilisateurs n’arrivent pas à trouver des informations facilement, c’est que le parcours client n’est pas encore assez fluide et qu’il peut être optimisé. C’est donc en confrontant son prototype à ses utilisateurs que l’on peut évoluer vers une démarche proactive : on remarque ses erreurs, et ensuite on recommence, rendez-vous à la case prototype. Le design thinking est une méthode mais il en existe une infinité d’autres, vous pouvez créer les vôtres. L’important est de toujours penser à . confronter de vos idées à celles utilisateurs finaux à un moment ou l’autre de votre process.

Créer un site au design simple et épuré

Depuis ces dernières années, la tendance est aux styles simples, épurés et minimalistes. Comme vous l’avez compris, le design c’est comment ça fonctionne plutôt qu’à quoi ça ressemble. Travailler sur l’UX design d’une interface implique un travail en amont sur le fond afin de mieux penser la forme par la suite.  
Pour éviter de perdre les internautes sur un site qui possède trop de pages, de contenus, d’images et d’artifices, orientez-vous plutôt sur les fonctionnalités centrales de votre interface. Cela va permettre au prospect de comprendre ce que vous attendez de lui, l’inciter à l’action et de faciliter le tunnel de conversion.

Dieter Rams, designer industriel allemand, a créé 10 principes à respecter pour obtenir un bon design. Selon lui, un bon design est :

Ces principes fondamentaux sont destinés à la fois aux designers expérimentés et aux designers débutants, ils vous permettront de proposer une architecture de site agréable et d’offrir une expérience utilisateur satisfaisante à vos visiteurs.

Utiliser le design émotionnel

Même sur le web, nous sommes gouvernés par nos émotions, elles impactent notre façon d’appréhender un produit et de prendre des décisions. Interagir avec l’utilisateur lorsque l’on créé une interface est donc essentiel, mais mettre l’humain au premier plan est ce qui va apporter une réelle valeur ajoutée à votre produit. La différence entre une interface et une autre va se ressentir via l’émotion psychologique que cette dernière fait naitre chez l’utilisateur. On distingue 3 niveaux de réactions émotionnelles :

Le niveau viscéral : la première impression, elle favorise l’engagement.
Le niveau comportemental :le ressenti et le contrôle. Donner de l’empowerment à ses utilisateurs sur une interface est un très bon levier émotionnel (personnalisation de l’interface, la manière dont on laisse l’utilisateur prend possession de l’outil etc.). De cette manière, l’utilisateur se sentira plus intégré et à l’aise sur l’application.
Le niveau réflectif : l’inconscient, c’est l’image que l’on projette sur les autres. Il est important que l’utilisateur n’ait pas honte d’utiliser notre produit et qu’il l’utilise par plaisir. 

Pour aller plus loin dans le design émotionnel, vous pouvez également intégrer des des micro-interactions à votre interface, c’est-à-dire des événements, animations ou interactions qui accompagnent l’utilisateur ou le confortent dans ses choix. L’objectif est de ravir l'utilisateur pour créer un moment plus engageant, accueillant et, amener de l’humain sur votre interface. Elles permettent également d’ajouter de l’interaction lors de certaines situations qui peuvent agacer les utilisateurs tels que le chargement de page ou l’apparition d’une page erreur 404 (exemple ci-dessous créé par Akhil Krishnan).

Pour conclure, pas besoin d’en faire des tonnes pour impressionner vos utilisateurs, une bonne dose de simplicité ajoutée à une compréhension des besoins utilisateurs et une touche de design émotionnel sont les ingrédients qui vous permettront de créer une interface de qualité. Plus votre site sera structuré, aéré et fluide, plus l’internaute arrivera à accéder facilement aux informations qu’il cherche et sera satisfait, et finalement c'est l'objectif final que l'on vise tous, non ?

4+

Catégories : Tout

Mots-clefs : , ,

Laisser un commentaire

fr_FRFrench
en_USEnglish it_ITItalian fr_FRFrench